Arts plastiques, musique expérimentale et/ou les deux.

Résumé :

La plasticité est définie comme une forme spécifique du travail artistique, elle est envisagée comme une pensée des mains, qu’il s’agit de mentaliser comme un mouvement simultané du corps et de l’esprit : une gymnastique. Son lieu : le méta – atelier, espace de travail labile et mutable. Celui-ci ne privilégiant aucun matériau, accepte les sons, et donc pourquoi pas la musique en entier. Rapprocher, isoler, incorporer, assembler, déplacer…marcher…autant d’opérations plastiques qui deviennent opérantes dans l’écriture et la réalisation d’une musique concrète. Celle-ci peut dès lors s’envisager à ciel ouvert, une pratique musicale « in situ » qui naît d’une incitation mutuelle entre une circonstance et son observation. Mais elle ne renie pas pour autant la possibilité compositionnelle d’écrire une circonstance multi sensible, empruntant à tous les matériaux et s’actualisant à partir d’une partition spécifique.

Plasticity is defined as a specific form of artistic work, it is seen as a thought of the hands, it is of mentalization as a simultaneous movement of body and mind: a gym. Place: the meta - workshop workspace labile and mutable. It does not favor any material, accepts the sounds, so why not music as a whole. Closer, isolate, combine, assemble, move, walk ... ... as much plastic surgery that become operative in the writing and implementation of a concrete music. It can therefore be envisaged in the open, a musical practice "in situ" born of a mutual incentive circumstances and observation. But she does not deny the possibility provided compositional writing a multi-sensitive circumstances, borrowing from all materials and actualized from a specific scores.





Lire le tome 1.


Lire le tome 2.

Acheter les deux tomes: ici.